Actus municipales

Discours de Gérard Dézempte en hommage à Samuel Paty

Par 21/10/2020 janvier 14th, 2021 Aucun commentaire

Nous retranscrivons ici le discours que Gérard Dézempte, Maire de Charvieu-Chavagneux, a prononcé à l’ouverture du Conseil municipal du 20 octobre 2020, en hommage à Samuel Paty.

Je vais vous demander de bien vouloir observer une minute de silence pour Samuel PATY, enseignant massacré par un djihadiste musulman à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2020.

Mr Samuel Paty a eu la tête tranchée parce qu’il a expliqué à ses élèves, dans un cours d’histoire-géographie, ce qu’est la liberté d’expression. La tête tranchée, en 2020, au pays de Voltaire et de Montesquieu, pour avoir fait primer la raison sur le fanatisme.

La tête tranchée par un islamiste tchétchène qui bénéficiait du statut de réfugié, c’est-à-dire de la protection de la France ! Mr Vladimir Poutine avait annoncé qu’il allait traquer jusqu’au bout les terroristes tchétchènes, afin de s’en débarrasser. Chez nous, l’Etat décide de les accueillir, sans contrôle, sans discernement, voici le résultat….

Depuis plusieurs décennies, nous laissons entrer dans ce Pays des islamistes, potentiellement radicaux, par centaine de milliers, voire davantage !

Parmi les coupables, n’oublions pas les responsables politiques qui abandonnent le Pays à des barbares ; des politiques qui, avec leurs attitudes molles, voire parfois complaisantes, sont presque aussi responsables que les djihadistes eux-mêmes ! Le Peuple de France n’est plus protégé.

Comment ne pas être surpris de la soudaine fermeté affichée par le Ministre de l’Intérieure, Mr Darmanin contre les officines islamistes, notamment le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) ? Lui qui en 2013, était au premier rang d’une conférence sur « l’islamophobie » organisée dans sa ville, à Tourcoing, par le CCIF justement ! A l’époque, Mr Darmanin caressait les musulmans de sa commune pour obtenir leur voix en vue des municipales de 2014 ; aujourd’hui il joue à afficher des mesures présentées comme fortes, en ordonnant la dissolution du CCIF, officine qui n’était pourtant pas moins islamiste en 2013 qu’aujourd’hui !

Le résultat de tout ce laxisme et de cette complaisante : 74 % des Français musulmans de moins de 25 ans – les trois quarts – affirment placer l’islam avant la République ! Petit à petit, jour après jour, le totalitarisme islamiste impose sa loi, ses règles et ses interdits, protégés par ceux qui imposent, nous imposent… un vivre-ensemble mal défini et pas choisi.

Sachez, que les Français, fiers de leur pays, les « gaulois réfractaires » comme les appelle Mr Macron, ne supporteront peut-être plus longtemps cette situation.

Mesdames et Messieurs mes chers collègues, je vous remercie de votre attention.

 

Gérard DEZEMPTE

Maire de Charvieu-Chavagneux

Discours de Gérard Dézempte en hommage à Samuel Paty