Actus municipales

L’AMBROISIE : UNE PLANTE DANGEREUSE POUR LA SANTÉ

Par 10/07/2020 Aucun commentaire

L’ambroisie est une plante sauvage envahissante dont le pollen provoque des allergies telles que rhinite, laryngite, conjonctivite, urticaire, asthme….

Cette plante fleurit de mi-août à fin septembre. C’est à cette période que le pollen, libéré par les fleurs, est diffusé et provoque des réactions allergisantes. Ses feuilles larges, minces, très découpées, sont du même vert sur chaque face ce qui la distingue des feuilles de l’armoise.

Comme chaque année, la commune a mis en place un dispositif pour lutter contre la prolifération de cette plante nuisible.

Depuis le début du mois de juin, avant la floraison, l’entreprise chargée des espaces verts procède à l’élimination de cette espèce végétale en bordure de tous les accotements.

En complément, les services techniques municipaux effectuent de façon régulière le nettoyage des bas-côtés de la voirie.

La lutte contre l’ambroisie est l’affaire de chacun.

Pour le bien-être de tous, la Municipalité recommande à tous les habitants de prévenir la pousse des plants d’ambroisie, de nettoyer et d’entretenir tous les espaces privés où se développe cette plante nocive.

Nous vous remercions de votre participation qui concerne votre santé et l’environnement.

EXTRAIT DE L’ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DU 30 JUILLET 2019

-L’arrêté préfectoral en date du 30 juillet 2019 relatif à la lutte contre les espèces d’ambroisie fixe les mesures préventives et curatives à mettre en œuvre, conformément aux articles suivants :

 L’article 3 dispose que : « Chaque habitant, qu’il soit propriétaire, locataire, exploitant, gestionnaire de terrains bâtis et non bâtis, ayant-droit, ou occupant, à quel titre que ce soit, est tenu de :

  • de détruire les plants déjà développés et de mener toute action de lutte pour prévenir leur reproduction et leur implantation,
  • d’éviter toute dispersion de graines d’ambroisie par transport, ruissellement, engins, lots de graines, compost, etc… afin d’éviter de coloniser de nouvelles zones.

 L’article 6 précise que « toute personne observant la présence des ambroisies est encouragée à contribuer au repérage cartographique de cette plante, en la signalant à l’aide de la plateforme nationale nommée « Signalement Ambroisie » et dédiée à cet effet : www.signalement-ambroisie ».

L’article 10 indique que « sur les parcelles agricoles en culture ou en jachère, la destruction de l’ambroisie devra être réalisée par l’exploitant jusqu’en limite cadastrale des parcelles exploitées (y compris talus, fossés, chemins, etc).

L’AMBROISIE : UNE PLANTE DANGEREUSE POUR LA SANTÉ