Actus municipales

La Commune apporte son concours à l’Education Nationale dans le cadre du protocole fourni par le Gouvernement

Par 07/05/2020 Aucun commentaire

Le coronavirus endeuille notre Pays.

Cette tragédie à l’échelle de la planète se joue des systèmes et de la « mondialisation » si chers à nos dirigeants politiques.

Le bilan de ce virus s’aggrave chaque jour, plus particulièrement pour les Pays qui n’étaient pas prêts à faire face à une telle urgence sanitaire.

Il n’est pas l’heure des bilans, il est l’heure de résister, d’adapter au mieux nos comportements pour empêcher la propagation de ce mal mortel.

Force est de constater que la France était démunie face à un tel fléau. Les responsables n’ayant pas renouvelé les stocks de masques, nous en étions et en sommes encore dépourvus. Il en va de même des produits hydro alcooliques, des blouses et vêtements de protection, des appareils de respirations etc…

D’atermoiements en mauvais choix, nos responsables politiques se sont trompés, trop trompés, allant jusqu’à mentir pour masquer leur incurie.

Ainsi les masques furent qualifiés d’inutiles, sans aucun doute parce que nous n’en avions pas. Il fallait aussi cacher les négligences et masquer les responsabilités qui plombent encore la Nation. Demain les masques seront obligatoires.

Pourtant, on sait bien et le monde entier savait que le port systématique de masques permet de lutter efficacement contre la propagation des virus et de venir à bout des épidémies. La Corée du Sud, Taïwan ou même la Ville de Iéna en Allemagne, ont réussi à juguler cette calamité qu’est le COVID-19.

Donc, à ce jour, et dans l’attente de vaccins et de médicaments efficaces, la seule bataille à livrer consiste à appliquer les gestes barrières, à respecter les distances physiques entre les personnes.

Il serait, de la part de la Municipalité, irresponsable d’organiser des services d’accueil de nos enfants sans pouvoir garantir leur sécurité et, a fortiori, les mettre en danger.

Ce serait aussi mettre en danger la communauté par les contacts multiples provoqués, tant il est vrai que nous ne pourrons pas faire respecter le port de masques (que nous n’avons pas) et l’application stricte des gestes barrières.

Nous n’avons ni les moyens en personnel compétent, ni en espaces suffisants.

Pour ces raisons, et pour s’opposer à toute propagation du virus, la Commune ne pourra pas, jusqu’à amélioration des circonstances et évolution de la situation sanitaire, organiser les services périscolaires qu’elle assurait dans la période précédente, à savoir :

  • garderie périscolaire du matin et du soir,
  • les services de restauration scolaire et la garderie durant la pause méridienne.

Le service de transport scolaire ne sera pas assuré.

Les écoles ouvriront selon les modalités prévues par le Ministère de l’Education Nationale sous sa responsabilité. La Commune se chargeant du nettoyage et de la désinfection prévus par le protocole gouvernemental. Le matériel (gels hydro alcooliques, savons, essuie-mains jetables, bandes plastique autocollante pour limiter les espaces et flécher les circulations) sera fourni par la Commune aux services de l’Education Nationale.

Nous resterons bien sûr très attentifs à l’évolution de la situation sanitaire afin de tendre vers un retour à la normal que nous espérons le plus rapide possible.

Ces dispositions prennent en compte le fait que notre Commune et le territoire de notre communauté LYSED sont fortement imbriqués dans le Département du Rhône avec lequel s’établissent l’essentiel de nos échanges, et sachant qu’au 5 mai 2020 le nombre de décès dus au COVID-19 était de 110 en Isère pour 536 dans le Rhône, et que le nombre d’hospitalisés du COVID-19 en Isère à la même date était de 167 alors qu’il était de 1073 dans le Rhône. Notre territoire reste donc beaucoup plus exposé que le reste du Département.

 

Gérard Dézempte

Maire de Charvieu-Chavagneux

Conseiller départemental de l’Isère

La Commune apporte son concours à l’Education Nationale dans le cadre du protocole fourni par le Gouvernement