Actus municipales

Cérémonie d’hommage aux morts pour la France en Indochine – Discours de Gérard Dézempte – 8 juin

Par 09/06/2020 Aucun commentaire

Mesdames,
Mesdemoiselles,
Messieurs,

Nous sommes aujourd’hui réunis pour rendre hommage aux morts pour la France en Indochine de 1946 à 1954. Nous associons également nos pensées pour tous les soldats français morts aux quatre coins du Monde pour défendre notre drapeau !

Indochine ! Une guerre d’hommes valeureux, le général Salan, le général de Lattre de Tassigny, le lieutenant Hélie Denoix de Saint Marc, le jeune engagé Holeindre et tant d’autres.

Indochine ! Une guerre de presque dix ans, une guerre pour l’Empire, une guerre pour « une certaine vision de la France », une guerre contre le péril communiste.

Indochine ! Un conflit paradoxal, paradoxal car la France a combattu avec bravoure mais a été trahie, trahie par ses propres enfants, trahie par les « soldats blanc d’Ho Chi Minh » qui dans les usines françaises tenues par le Parti Communiste Français et la CGT ont rendues inopérantes les armes envoyées à nos valeureux soldats sur le front. Ces traîtres à la nation, à l’instar des porteurs de valises en Algérie quelques années plus tard, sont coupables de la mort de milliers de soldats français !

Indochine ! Un massacre sur lequel la métropole a détourné son regard, trop occupée par son instabilité politique, laissant des milliers d’enfants de la République se faire massacrer par les terroristes communistes.

 

L’Etat Français a cette époque a failli, il a reculé, il a abandonné le combat moral et laissé l’Indochine sombrer dans l’idéologie mortifère du communisme.

Cette guerre n’a pas été perdue sur le terrain, elle a été perdue dans les consciences, la bravoure de nos soldats n’a pas été estimée à la hauteur de leurs périls et de leurs sacrifices.

Les leçons à retenir de ce conflit sont nombreuses, mais les plus importantes sont de ne jamais se compromettre avec les ennemis de la République et de ne jamais reculer sur le terrain moral, ne jamais rien lâcher.

Ces enseignements sont terriblement d’actualité avec le développement du séparatisme islamiste dans notre pays et la volonté d’une partie de la classe médiatico-politique de réécrire l’Histoire de France.

Notre histoire est glorieuse, jamais il ne faut accepter la repentance, jamais il ne faut se compromettre avec les ennemis de la République, il faut relever la tête et en même temps relever la France !

Honneur au Corps expéditionnaire d’Extrême-Orient ! Honneur à la mémoire de tous les morts. Et Vive la France !

Je vous remercie d’avoir bien voulu observer une minute de silence en honneur à ces héros occultés de l’Histoire de France.

Cérémonie d’hommage aux morts pour la France en Indochine – Discours de Gérard Dézempte - 8 juin